Master BEST ALI

L'objectif du Master Biodiversité Ecologie Biodiversité et EcoSystèmes Tropicaux (BEST) est de former des étudiants de niveau bac+5 capables de mener des travaux de recherche fondamentale ou appliquée, des travaux d'expertise ou d'évaluation environnementale dans les domaines de l'écologie et de la biodiversité tropicale. Selon le parcours choisi et les stages réalisés en M1 et en M2, les étudiants se spécialiseront dans le domaine des écosystèmes aquatiques, littoraux et insulaires ou dans celui des écosystèmes terrestres, naturels et cultivés. A l’issue du Master les étudiants pourront, soit poursuivre en doctorat dans un des domaines cités plus haut, soit intégrer des postes d’ingénieur, chargés de mission, experts ou conseillers dans des collectivités, des bureaux d’études, des groupements professionnels ou des gestionnaires d’aires protégées ou de ressources biologiques tropicales.

Le master BEST est organisé en deux parcours :

  • BEST-ALI, centré sur les écosystèmes aquatiques, littoraux et insulaires,
  • BEST-T, centré sur les écosystèmes terrestres, naturels et cultivés.

DEBOUCHES

Parcours BEST-ALI

  • Expertise en écologie marine et littorale tropicale.
  • Expertise en chimie marine.
  • Expertise  et réalisation d’études environnementales, élaboration de mesures compensatoires et de mesures d’atténuation en milieu littoral et marin.
  • Expertise dans le domaine de la mégafaune marine tropicale (évaluation des populations, mise en place de protocole d’étude et de suivi, réalisation de plans de conservation, valorisation écotouristique, …).
  • Expertise dans le domaine de la conservation et de la restauration écologique des petits écosystèmes insulaires et des invasions biologiques animales.
  • Appui technique et recherche-développement dans le domaine de la valorisation des ressources marines (halieutique, aquaculture).
  • Formation en entreprise ou collectivité, R&D en environnement et biologie.
  • Gestionas d'aires marine ou littorales.

COMPETENCES ACQUISES

  • Gestion des espaces protégés
  • Gestion des systèmes de production agricole, horticole (pépinière, maraîchage,...), d’espaces verts
  • Etudes de systèmes de production durables, d’impacts sur le milieu études : des écosystèmes, impacts des activités humaines
  • Conseil : diagnostics culturaux, gestion des intrants et des rejets Conseil : diagnostics écologiques, gestion des menaces
  • Formation professionnelle et/ou pour adultes : agronomie, environnement
  • Recherche & innovation : recherche fondamentale et appliquée en agronomie/environnement (écologie tropicale, biologie de la conservation, biodiversité)
  • Expérimentation en protection des plantes dans des organismes de recherche ou interprofessionnels
  • Agrofourniture : étude, développement et commercialisation de produits phytosanitaires, auxiliaires

 

SAVOIR-FAIRE ET SAVOIR-ETRE VALIDES

Compétences organisationnelles :

  • Travail en autonomie (savoir établir des priorités et gérer son temps)
  • Utilisation des technologies de la communication et de l’information
  • Recherche de l’information et restitution critique

Compétences relationnelles :

  • Communiquer : rédiger, préparer et commenter un rapport à l’aide de support de communication, communique dans une langue étrangère (anglais), prendre la parole en public.. Travailler en équipe : s’intégrer, se positionner, collaborer S’intégrer dans un milieu professionnel

Compétences scientifiques :

  • Analyse de situation complexe via une approche pluridisciplinaire
  • Connaissance des réglementations et mse en oeuvre d’une démarche expérimentale

Compétences disciplinaires spécifiques :

  • Acquisition d’une culture scientifique permettant une intégration dans le milieu scientifique et adaptation à l’évolution future des techniques relatives aux domaines

POURSUITE D'ETUDES

  • Thèse de doctorat
  • Ecoles d'ingénieur agronome ou eaux et forêts

L'Admission en L1

  • Titulaire d’une L3 de Biologie
  • De plein droit pour les titulaires d’une L3 Sciences de la Vie de l’Université de La Réunion

Public ciblé

  • L3 orientées vers l’écologie, la biologie des organismes et des populations, la biologie région océan indien, Métropole
  • Echange ERAMUS CREPUQ

Passerelles et réorientation

Au sein de la mention BEE, des passerelles sont proposées entre les parcours BEST-T et BEST-ALI :

  • A l’issue du premier semestre du M1, possibilité de ré-orientation dans l’autre parcours du master.
  • A l’issue du M1, possibilité de postuler au M2 de l’autre parcours.
  • Une passerelle avec le master «Ville et Environnements urbains» proposé à la FSHE sera possible à l’issue du M1 BEE parcours BEST-T.
  • A l’issue du M1 BEE, les étudiants qui souhaitent s’orienter vers un autre M2 pourront candidater à d’autres M2 en métropole ou à La Réunion.
  • Inversement, nous accueillerons en M2 BEE des étudiants n’ayant pas suivi le M1 BEE mais provenant d’autres formations (autres M1 en biologie et écologie, écoles d’ingénieurs, écoles vétérinaires, cursus équivalents international, etc...).

L'Admission en L2

L'admission se fait sur dossier et dans la limite des places disponibles.
Elle est prononcée par le jury après examen des dossiers de candidature, aussi bien pour les étudiants issus du M1 de la  spécialité que pour les étudiants extérieurs. Ces derniers  doivent en outre déposer un dossier de demande de validation d'acquis auprès du service de scolarité.

 

Pré-requis nécessaires

L'écologie, la biologie des organismes et des populations, la biologie.

Partenariats locaux, nationaux ou internationaux

Ces partenaires sont des acteurs publics de la recherche ou de la conservation tels que :


Le CIRAD
L'IRD
L'ONF
Le Parc National
Le CNRS
Le MNHN
Le CBNM
L'Ercane
La SEOR
L'ARDA
L'ARVAM
La Réserve Marine
Les TAAF
Le DEAL
Le Conservatoire Botanique de Mascarin
Le Conservatoire du Littoral
....

Année universitaire 2019-2020

Responsable de mention :
Mathieu LE CORRE

Directrice des études du M1 BEST-ALI :
Lucie PENIN

Directeur des études du M2 BEST-ALI :
Mathieu LE CORRE