Deux étymologies sont fréquemment citées, mais ces hypothèses peuvent être reliées :
l'une égyptienne, kemi viendrait de l'ancien égyptien Khemet, la terre. Il se retrouve aussi dans le copte chame « noire » puisque dans la vallée du Nil, la terre est noire. L'art de la kemi, par exemple les poisons minéraux, a pu influencer la magie noire. La terre d'Égypte elle-même aurait été fort anciennement une terre conquise par des peuples noirs.
La racine grecque se lie à χυμεα, khumeia, « mélange de liquides » (χυμς, khumos, « suc, jus »).

Les applications pratiques de la Chimie sont connues depuis la plus haute Antiquité : les Chinois pratiquaient la céramique, les Égyptiens savaient purifier l’or, les Indiens connaissaient les teintures, les Grecs et les Romains réalisaient des poteries, travaillaient le verre, fabriquaient des savons …

Lavoisier, Gay-Lussac, Rutherford, Avogadro, Mendeleïev, Berthelot, Van’t Hoff, Kékulé, Chauvin … sont quelques exemples d’illustres chimistes reconnus pour leurs remarquables travaux dans le domaine de la chimie fondamentale.

En chimie appliquée, les industries de l'agroalimentaire, des matériaux de construction, de la mécanique, de l'électronique, de la pharmacie, de la cosmétique, du textile et de bien d'autres secteurs d'activité encore ne peuvent se passer de compétences en chimie. Les médicaments, les engrais, les peintures et vernis, les matières plastiques, les arômes, les parfums et produits de beauté sont autant d'exemples de produits issus de l'industrie chimique.

Rajoutons à cela, des secteurs d'activités plus récents, tels que la toxicologie, la réglementation chimique, les nanosciences, la chimie de l’environnement, la chimie verte ou chimie durable, domaines spécialisés pour lesquels les industriels offrent de nouveaux emplois.

OBJECTIFS ET SPECIFICITES DE LA FORMATION

La Licence mention CHIMIE est une formation générale, expérimentale et théorique, qui a pour objectif principal de renforcer les connaissances fondamentales des étudiants en chimie, dans la continuité de leur parcours d'enseignement secondaire.
Les enseignements disciplinaires délivrés dans les domaines fondamentaux et appliqués de la chimie (chimie générale, chimie organique, chimie inorganique, chimie analytique, chimie physique, chimie théorique) permettent également d'aborder des notions présentant les enjeux actuels de la recherche fondamentale et de leurs applications (santé, énergie, chimie verte, développement durable, nanotechnologies...).

ORGANISATION

La licence s’acquiert sur trois années avec 180 ECTS (60 ECTS par année). Chaque année est subdivisée en deux semestres de 230 h en L1, de 270 h en L2 et de 250 h en L3.
Deux portails en première année
permettent l’accès à la licence de chimie : Sciences Fondamentales (SF) et Sciences de la Nature et de la Vie (SNV).

  1. La première partie du semestre 1 correspond à une phase d'intégration de l'étudiant dans le cursus licence. Une unité d'enseignement multidisciplinaire de Bases Scientifiques Générales met en place un socle commun de connaissances et compétences et permet à l’étudiant de confirmer son choix de portail et ultérieurement d'établir son choix de mention de licence.
  2. La seconde partie du semestre 1 correspond au début de la phase de pré-orientation disciplinaire, qui sera complétée par les enseignements du semestre 2.
  3. A partir de la deuxième année, la formation est principalement disciplinaire, les unités d'enseignement représentant au moins 200h (25 ECTS) de chimie par semestre.

Une formation fondamentale en chimie est assurée, permettant une insertion professionnelle, au niveau technicien/assistant ingénieur, mais aussi une poursuite d’études en master assurant une intégration professionnelle ultérieure au niveau cadre/ingénieur.
Les étudiants se destinant aux concours d'enseignements du secondaire (CAPES et CAPLP) et du primaire (CRPE) devront acquérir une bi-disciplinarité en chimie et en physique, en complétant leur formation principale en chimie par une formation complémentaire en licence de physique.
En parallèle à la formation disciplinaire en chimie, sont inscrits dans le cursus, une unité d'enseignement préprofessionnalisante transversale au semestre 5 et deux stages ouvrier et disciplinaire, validés à l'issue de la troisième année.
L'acquisition de compétences en informatique-bureautique est validée par l'obtention du Certificat Informatique et Internet niveau 1 (C2i1). La certification apportée par le le Test of English for International Communication (TOEIC) Listening and Reading, permet de valider les connaissances et compétences linguistiques en anglais. ?La licence de chimie s’adosse au Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles et des Sciences des Aliments (LCSNSA) de l’Université de La Réunion ainsi qu'au département de Chimie de l’UFR S&T.

COMPETENCES ACQUISES AU COURS DE LA FORMATION

 Compétences disciplinaires

  • maîtrise des concepts scientifiques de bases en Chimie (analytique, physique, inorganique, organique…)
  • capacité de compréhension, d’analyse et de modélisation des phénomènes chimiques, de transfert de matières et d’énergie …
  • capacité à mettre en œuvre des techniques de chimie analytique, minérale, organique …

Compétences scientifiques générales

  • capacité de conduire une expérimentation et d’interprétation
  • capacité d’utilisation de logiciels scientifiques (acquisition, analyse de données…)
  • utilisation d’outils théoriques et pratiques (statistiques, informatique…)

Compétences relationnelles

  • esprit critique, scientifique et structuré
  • capacité de rédaction et de présentation de rapport
  • capacité de travail en équipe

POURSUITE D'ETUDES/INSERTION PROFESSIONNELLE

A l'issue des trois années de licence, les étudiants sauront mettre en œuvre les méthodologies scientifiques permettant d'appréhender et de résoudre des problématiques diverses dans les domaines de la chimie et à l'interface avec d'autres disciplines.
Les diplômés peuvent prétendre à des emplois de cadres techniques de niveau II ou assistants ingénieurs dans divers secteurs de l’industrie et dans des laboratoires de recherche universitaires ou hospitaliers : pétrochimie, matériaux, agroalimentaire, pharmacologie, cosmétologie, environnement (pollution/dépollution), police scientifique, ... .
Atouts de la formation apportée par la licence de chimie :
- complément de formation pour les étudiants titulaires d'un DUT ou d'un BTS
- préalable à la poursuite d'études :

  • en master de chimie ou d'un domaine à l'interface de la chimie
  • après le L2, en licence professionnelle avec une insertion professionnelle directe
  • après le L2 ou le L3, en école d'ingénieurs.

- préalable à la préparation des concours de la fonction publique.

Enfin, l'adéquation de la formation en chimie avec celle proposée au sein des CPGE de l’académie de La Réunion permet d'envisager l'accueil d'étudiants de classes préparatoires en L2 et L3.

Poursuite d'études après obtention de la licence de chimie

Master (partiellement hors Réunion)

1. Université de Nantes

Dans le cadre d'une convention, les étudiants diplômés peuvent accéder aux formations suivantes, en première année (sous réserve de disponibilités en termes d'effectif) :

  • Master Analyse, Molécules, Matériaux, Médicaments (A3M)
  • Master Chimie Fine et Thérapeutique (AFT).         

Les étudiants ayant validé la première année de master à Nantes pourront être acceptés, après examen de dossier en M2 Valorisation Chimique et Biotechnologique de la Biodiversité, formation dispensée au sein de l'UFR S&T.

2. Masters d'autres universités françaises

Les étudiants diplômés, titulaires de la licence mention CHIMIE de l'Université de La Réunion, peuvent accéder, sur dossier et sous réserve de disponibilité à tout master de Chimie ou à l'interface de la Chimie.

Magistère (hors Réunion)

Possibilité d’admission, après examen de dossier et du cursus antérieur, en 2ème année d'un Magistère en relation avec la discipline Chimie. La sélection est rigoureuse et ne retient que les dossiers de très bons étudiants de L3, leur offrant l'accès à une formation universitaire de haut niveau, en effectif réduit, incluant Licence et Master. Il s'agit d'une formation professionnalisante à Bac + 5, associant de larges connaissances fondamentales à une spécialisation.
L’accès à la 1ère année du Magistère est réservé aux étudiants de L2.

Ecoles d'Ingénieurs (hors Réunion)

Les étudiants peuvent choisir la voie des admissions parallèles pour devenir ingénieur sans passer par les CPGE. Les étudiants de licence (L2 ou L3) peuvent intégrer une première année ou une troisième année pour les écoles post-bac qui proposent un cursus en 5 ans – dans certaines écoles généralistes ou spécialisées.

  • Admission par voie universitaire dans les écoles du concours Mines-Ponts et les écoles de ParisTech
  • Concours B Enita pour les L2, L3 ou licence pro
  • Concours B Ensa pour L2, L3 ou licence pro
  • Concours AST bac+2 des ENI
  • Concours commun INSA (Institut National des Sciences Appliquées) 3e année
  • Concours national d’admission dans les grandes écoles (concours communs polytechniques)
  • Concours réseau Polytech pour les L2, L3 et DUT
  • Concours sur titre des Mines d'Alès, Albi, Douai, Nantes
  • Sélection UTT-UTC-UTBM

OUVERTURE A L'INTERNATIONAL

voir la rubrique «international» de www.univ-reunion.fr

  • Etudes à l'étranger (validation de la formation effectuée à l’étranger, prise en charge partielle des frais de transports et d’hébergement par les différents acteurs de la mobilité, contrat pédagogique assurant que les enseignements suivis à l’étranger sont en adéquation avec ceux de la formation principale de La Réunion).
  • Programmes d'échanges internationaux  : ERASMUS, CREPUQ, ISEP.
  • Accueil d’étudiants de la zone Océan Indien ou bien du Continent Africain, par le biais de la validation des acquis de l’expérience.
  • L1 :
    - Baccalauréat scientifiques
    - Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)
    - Diplôme français ou étranger admis en dispense ou en équivalence du baccalauréat, en application de la réglementation nationale
    - Validation des acquis de l’expérience (VAE) sur dossier
    - Validations prévues aux articles L. 613-3, L. 613-4 et L. 613-5 du code de l’éducation.
  • L2 :
    - L1 des portails SF ou SV de l’Université de La Réunion   
    - Validation de 60 ECTS d’une première année scientifique dans l’enseignement supérieur
    - Première année de CPGE options PCSI, BCPST     
    - Validation d'études sur dossier         
    - Validation des acquis de l’expérience (VAE) sur dossier
  • L3 
    - L2 chimie de l’Université de La Réunion
    - Validation de 60 ECTS d’une première année scientifique dans l’enseignement supérieur         
    - Deuxième année de CPGE options PC, BCPST      
    - Validation d'études sur dossier : diplôme à Bac +2 (DUT, BTS ou équivalent)  
    - Validation des acquis de l’expérience (VAE) sur dossier

La maîtrise de la langue française, niveau B2, est requise pour les étudiants étrangers.

Chimie

MENTION CHIMIE

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu’y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.

Éléments de cadrage national

La réussite en première année de licence scientifique nécessite la maîtrise de connaissances et compétences acquises au lycée, une bonne connaissance des débouchés de chaque filière universitaire ainsi qu’un engagement du futur étudiant dans son projet d’étude choisi.

Il est attendu des candidats en licence Mention Chimie :

Disposer de compétences scientifiques
Cette mention implique, en effet, d’avoir une capacité à analyser, poser une problématique et mener un raisonnement, une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation et la maîtrise d’un socle de connaissances disciplinaires et des méthodes expérimentales associées.

Disposer de compétences en communication
Cette mention nécessite en effet une capacité à communiquer à l’écrit et à l’oral de manière rigoureuse et adaptée, une aptitude à se documenter dans au moins une langue étrangère, prioritairement anglaise et une capacité à l’écrire et à la parler à un niveau B.

Disposer de compétences méthodologiques et comportementales
Cette mention requiert une curiosité intellectuelle, une capacité à s’organiser et à conduire ses apprentissages et, enfin, une aptitude à programmer son travail personnel et à s’y tenir dans la durée.

Dans ces grands domaines et pour toutes les mentions de licence scientifique, le lycéen doit attester a minima une maîtrise correcte des principales compétences scientifiques cibles de la classe de terminale.

En outre :

  • Chaque mention de licence scientifique se caractérise par une discipline majeure (le nom de la mention), pour laquelle il est préconisé une très bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée, et une bonne maîtrise des compétences expérimentales éventuellement associées.

  • Chaque mention inclut souvent une seconde discipline pour laquelle il est préconisé une bonne maîtrise des matières correspondantes au lycée.

    Une très bonne maîtrise des compétences attendues en Physique-Chimie à la fin de la classe de terminale est préconisée.
    Une bonne maîtrise des compétences expérimentales attendues en Physique-Chimie à la fin de la classe de terminale est préconisée.

    Une bonne maîtrise des compétences attendues en Mathématiques à la fin de la classe de terminale est préconisée en fonction du portail auquel appartient la mention.

Consulter le cadre national des attendus Licences de Sciences et Technologies

Partenaires et réseaux scientifiques

Un partenariat est établi avec des laboratoires de recherche, locaux, métropolitains ou étrangers, dans le cadre de l'accueil d'étudiants en stage et par le biais du réseau de collaboration de l'Unité de Recherche d'Adossement (LCSNSA, EA2212). Ces partenariats seront développés et renforcés au cours du contrat 2015-2019.

Partenaires et réseaux industriels

L'UFR de Sciences et Technologies a tissé des liens constructifs avec un réseau professionnel local. Des partenariats ont notamment été conclus avec les entreprises susceptibles d’offrir des stages ou des visites d'entreprises aux étudiants ou de l’implication de certains acteurs économiques dans les enseignements proposées par les formations. Ces partenariats seront développés et renforcés au cours du contrat 2015-2019.

Partenaires et réseaux institutionnels

En matière de recherche et d’enseignement supérieur, la définition de priorités fortes est essentielle pour assurer le rayonnement de La Réunion. Elle doit viser la création de filières à très forte valeur ajoutée et être conjointement pensée avec le Conseil Régional et les acteurs économiques.
A La Réunion, la collectivité territoriale régionale s’est impliquée dans la politique de mise en œuvre de pôles de compétitivité et de clusters, le développement de la recherche, de la R&D et l’innovation dans le cadre de la SRI et d’appels à projets associés. Des programmes collaboratifs de grande ampleur, identifiés comme les secteurs d’entraînement du développement futur, sont structurés en huit domaines d’activité stratégique. Le nouveau modèle de développement de l’île nécessite un programme de formations de jeunes en sciences, technologies et en santé, avec un haut niveau d’exigence académique.
Dans ce cadre, la Région Réunion est impliquée dans le soutien à la formation.
Par ailleurs, des liens sont tissés avec les administrations susceptibles d’offrir des stages aux étudiants.

Année universitaire 2019-2020

Responsable de mention :
Emmanuelle GIRARD-VALENCIENNES


Directeur-trice-s des études de la Licence 1ère année


Directrice des études de la Licence 2ème année de Chimie :
Emmanuelle GIRARD-VALENCIENNES


Directrice des études de la Licence 3ème année de Chimie :
Emmanuelle GIRARD-VALENCIENNES

Espace ETUDIANTS

Règlement général des études (en cours d'élaboration)
Règlement des études Licence (en cours d'élaboration)
Règlement des études Master (en cours d'élaboration)
Arrêté portant sur l'organisation des admissions, préinscriptions et inscriptions (en cours d'élaboration)