Thèse de doctorat en Physique Atmosphère

Madame Gabriela Dornelles BITTENCOURT 
Lundi 22 août 2022
à 15h30 (heure Réunion) 

Lieu : Avenue Roraima nº 1000, Ville Universitaire Quartier Camobi,
Santa Maria - RS CP: 97105-900  


Salle virtuelle : 
meet.google.com/hvt-idpf-pey

Madame Gabriela Dornelles BITTENCOURT soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés " Influence du Trou d'ozone Antarctique et de La Dynamique Atmosphérique sur l'ozone dans Le Sud du Brésil " dirigés par Monsieur El Hassan BENCHERIF et Damaris Kirsch PINHEIRO.

Co-tutelle avec l'université " Université Fédérale de Santa Maria" (Brésil).

Composition du jury proposé :

M. El Hassan BENCHERIF, Université de la Réunion, Directeur de thèse
Mme Nathalie TISSOT BOIASKI, Université Fédérale de Santa Maria (UFSM), Rapporteure
M. Lucas VAZ PERES, Université fédérale du Pará occidental (UFOPA), Rapporteur
Mme Damaris Kirsh PINHEIRO, Université fédérale de Santa Maria (UFSM), Directrice de thèse
M. Vagner ANABOR, Université fédérale de Santa Maria (UFSM), Examinateur
M. Nelson BÈGUE, Université de La Réunion, Examinateur
M. Luiz Angelo STEFFENEL, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), Examinateur

Mots-clés : 

Ozone, Trou d'ozone Antarctique, Dynamique Atmosphérique

Résumé :

Le printemps austral dans l'hémisphère sud présente des réductions temporaires de la teneur en ozone (O3), principalement dans la région antarctique, connues sous le nom de trou d'ozone antarctique (AOH). Des études montrent que les épisodes AOH peuvent s’étendre aux régions des latitudes moyennes, comme le Sud du Brésil, où de fortes diminutions temporaires de la colonne d'ozone totale (COT) sont identifiées sur plusieurs jours consécutifs. L'objectif principal de cette thèse est d'étudier l’influence de l'AOH sur la région Sud du Brésil, en utilisant les données de la COT et des profils verticaux d’O3 qui permettent d’identifier l’altitude préférentielle à laquelle ces diminutions se produisent, et d’analyser le comportement dynamique de l'atmosphère lors de ces événements, en utilisant une base de données de 42 ans (1979-2020). La méthodologie utilisée comprend l'analyse des données journalières de COT avec des instruments de surface (spectrophotomètre Brewer), des capteurs opérationnels à bord de satellites (TOMS et OMI), et des champs météorologiques des réanalyses (ERA5 de l’ECMWF), pour l'identification des événements d'influence de l'AOH sur la région Sud du Brésil. Nous avons également utilisé dans cette étude les données du satellite TIMED/SABRE sur une période de 17 ans (2002-2018). Ce dernier fournit des profils verticaux journaliers d’ozone entre 15 et 110 km d'altitude. Les profils d’O3 SABER ont été comparés à ceux obtenus par radiosondages sur le site brésilien Natal/RN opérant dans le cadre du réseau SHADOZ. Cette comparaison a montré un bon accord entre les deux types de mesures, permettant ainsi l'utilisation des observations SABER pour l'analyse des événements d'influence AOH au Sud du Brésil. 102 événements ont été identifiés au-dessus de Santa Maria/RS au Sud du Brésil, avec une diminution temporaire dans les concentrations d’ozone, et avec une baisse moyenne d’O3 localisée dans la stratosphère moyenne, entre 24 et 28 km. Parallèlement, les champs stratosphériques ont montré une augmentation de la vorticité potentielle (utilisée comme traceur dynamique), principalement durant le printemps austral (septembre et octobre). Par ailleurs, l’analyse de la dynamique verticale de l'atmosphère met en évidence la présence simultanée des jets stratosphériques et troposphériques, et souligne leur rôle dans le développement et l’extension latitudinale des événements d’effet secondaire AOH atteignant le Sud du Brésil.