Thèse de doctorat en Physique Atmosphère

Madame Bibiana CULAU LOPES
Lundi 13 juin 2022
à 15h30 (heure Réunion) 

Lieu : Avenida Roraima nº 1000 Cidade Universitária, Camobi 
Santa Maria – RS - Brazil  
Lien de la visioconférence : 
https://meet.google.com/rrs-urmh-dmd?hs=224

Madame Bibiana CULAU LOPES soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés Analyse du rayonnement UVB pendant les événements d'influence du trou d'ozone antarctique sur le sud du Brésil dirigés par Madame Damaris KIRSCH PINHEIRO et Monsieur El Hassan BENCHERIF.

Co-tutelle avec l'université "Université Federale de Santa Maria" (BRÉSIL) 

Composition du jury proposé :

Mme Damaris KIRSCH PINHEIRO, Université Federale de Santa Maria, Directrice de thèse
M. Lucas VAZ PERES, Université Federale do Oeste do Pará, Rapporteur
M. Everson DAL PIVA, Université Federale de Santa Maria, Examinateur
M. Vagner ANABOR, Université de Santa Maria, Rapporteur
M. Thierry PORTAFAIX, Université de La Réunion, Examinateur
M. Luiz Angelo STEFFENEL, Université de Reims Champagne-Ardenne, Examinateur
M. Hassan BENCHERIF, Université de La Réunion, Directeur de thèse
Mme Debora REGINA ROBERTI, Université Federale de Santa Maria, Invitée
Mme Nathalie TISSOT BOIASKI, Université Federale de Santa Maria, Invitée


Mots-clés : 

Rayonnement UV,Indice UV,Troud’ozone antarctique,Brewer spectrophotomètre,


Résumé :

L'exposition au soleil est fondamentale pour la santé humaine, la croissance et le développement de la faune et de la flore, bien que l'exposition excessive aux rayons UV solaires puisse être nocive pour tous les êtres vivants. Elle peut affecter les animaux aquatiques et terrestres, les plantes et peut causer de graves problèmes sur la santé humaine, tels que les brûlures, les lésions oculaires et l'exposition à long terme peut conduire au cancer de la peau et accélère le vieillissement de la peau.
L'ozone est le principal gaz de l’atmosphère terrestre qui absorbe le rayonnement UV dans la stratosphère. Le trou d'ozone antarctique (AOH – Antarctic Ozone Hole) se caractérise par une
réduction extrême de la teneur en ozone dans la région antarctique au printemps. Les effets secondaires de l'AOH sont causés par le déplacement des masses d'air pauvres en ozone, du vortex
polaire vers les latitudes moyennes, y compris le sud du Brésil. Sur cette base, cette étude visait à étudier le comportement du rayonnement UV solaire, par l'analyse de l'indice UV collecté dans le sud du Brésil (29,4°S, 53,8°O) en utilisant des données de rayonnement UV au sol (spectrophotomètre Brewer) et par satellite. Les mesures au sol comprennent l'indice UV, la dose érythémale, les UV-B non-pondérés et l'intégrale quotidienne des UV. Les données UV utilisées couvrant la période 2005-2017 ont été confrontées aux observations de l’expérience OMI (Ozone Monitoring Instrument) embarquée sur le satellite Aura. Globalement, le rayonnement UV au sud du Brésil, à Santa Maria, est dominé par le cycle saisonnier annuel, avec un maximum en été et un minimum en hiver. Cependant, des indices UV très élevés et même extrêmes ont été mesurés au printemps et en automne. L'analyse spectrale par la méthode des ondelettes a montré que la variabilité du rayonnement UV au sud du Brésil est également modulée par 3 forçages : l'oscillation australe El- Nino (ENSO), l'oscillation quasi-biennale (QBO) et le cycle solaire. Quant à l’influence des anomalies dues à l’effet secondaire de l’AOH, nous avons obtenu une réduction moyenne de 11% de la colonne totale d'ozone, avec une augmentation moyenne de 4% de l'indice UV, dans les conditions « tout ciel ».