Ma Thèse en 180 secondes

Tristan Fougeroux a remporté le 1er prix du jury de cette 7e édition régionale.

          ”Ma thèse en 180 secondes” permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche à un auditoire diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

En cette 7e édition se déroulant le vendredi 11 mars 2022 dans l'amphithéâtre Bioclimatique de l'Université de La Réunion, plusieurs doctorants de la faculté des Sciences et Technologies de La Réunion se sont présentés : Julie Sibille, Florian Hoarau, Olivia Bory Devisme. C'est Tristan Fougeroux qui s'est démarqué.

  • Tristan Fougeroux, du laboratoire LE2P-EnergyLab remporte le 1er prix du jury.

À la suite de cette performance, j'ai posé quelques questions à Tristan pour en savoir plus, tout d'abord sur son sujet de Thèse "Conception et réalisation de rectenna en impression additive dédiée à l'optimisation énergétique d'objets connectés" :

 

« Je construis un dispositif (nommé Rectenna) avec une imprimante 3D, qui permet de transformer les ondes électromagnétiques (WiFi, GSM, Radio, ...) en électricité pour alimenter des objets connectés (faible consommation). Je suis en début de deuxième année de thèse et les résultats actuels sont plutôt encourageants. »

 

Pour MT180, en premier lieu, pourquoi cette participation ?

« Je me suis inscrit à MT180 dans le but de sortir de ma zone de confort. Vulgariser mon sujet de thèse devant un public conséquent est une expérience qui me faisait peur, mais je suis content d'avoir réussi à combattre cette peur. Pour obtenir un financement de thèse, on doit passer un oral devant une trentaine de personnes, mais je dirai que mt180 est une expérience unique à vivre. Je souhaite à tous les doctorants de connaître ce challenge qui sera bénéfique pour la suite de leur parcours. »

 

Quelles ont été les principales difficultés de ce challenge et comment as-tu fait pour les surmonter ?

« Il nous faut suivre une formation "pitch" pour pouvoir participer à mt180. Cette formation nous permet de cerner les enjeux de la communication "rapide", soit comment convaincre rapidement une personne. On a appris des techniques de gestion de stress et de respiration pour gérer notre débit de parole. On a également travaillé notre posture pour éviter d'avoir des gestes parasites et pour être cohérent avec notre discours. La formation était dispensée par Benoît Dubin de l'entreprise Vakom que je souhaite à nouveau remercier. De mon point de vue, les principales difficultés sont de gérer le stress et de pouvoir se faire comprendre par un maximum de personnes. J'avais beaucoup d'appréhension, mais tout l'enjeu des formations était d'être plus en confiance pour surmonter le maximum de difficultés. »

 

As-tu des conseils ou techniques à donner aux étudiants pour les travaux oraux ?

« Pour le self-contrôle, je conseille aux gens la pratique d'un sport. Personnellement, je pratique les sports de combat et la musculation. Ce sont des sports qui permettent de se forger un mental au-delà du physique et cela est primordial pour se connaître soit même et savoir comment notre corps réagit au stress ou à l'adrénaline. »

 

À la suite de ce prix, tu as gagné un billet direction Paris pour représenter La Réunion lors de la demi-finale du concours MT180, es-tu prêt ?

« Honnêtement, j'ai ressenti de la peur dès que le jury a prononcé mon nom lors de la finale régionale. Mais c'est une bonne chose, car ça veut dire que je sors à nouveau de ma zone de confort et je dois à nouveau combattre cette peur pour agrandir ma zone de confort.»

J'ai eu le temps d'y repenser et je serai prêt pour cette demi-finale, je représenterai La Réunion et mon laboratoire Energy Lab avec fierté ! Je suis très content de pouvoir partager ma passion pour la science et mon sujet de thèse avec le maximum de personnes.