Journée internationale des femmes et filles de science

Promouvoir les carrières scientifiques chez les femmes

Les femmes et les filles de science étaient à l’honneur durant leur journée internationale qui s’est déroulée le vendredi 11 février. Cette journée a pour but de favoriser et d’accroître la participation des femmes et des filles dans les domaines scientifiques. Elle a aussi pour objectif de souligner les inégalités homme-femme dans les différents domaines scientifiques comme les inégalités salariales, promotionnels, les inégalités au niveau des financements... La Faculté des Sciences et Technologies de la Réunion célébrera cette journée pour la 5ème fois en y invitant des femmes de sciences pour inciter leurs homologues à rejoindre le monde de la science. Au sein de la Faculté, une problématique est constatée : les étudiantes sont moins encouragées à quitter leur foyer, leur île, contrairement aux étudiants masculins. Pour faire face, la faculté a mis en place une bourse destinée aux étudiantes de la filière scientifique et ainsi une dizaine d’étudiantes ont pu faire un stage ou une année universitaire à l’étranger.

Eliza Adras est une étudiante de la faculté des sciences et technologies de la Réunion qui a bénéficié de cette bourse.

Eliza Adras est inscrite dans une double licence : Licence de Physique et Licence de Chimie.

" Avec un bac scientifique en poche, j’ai commencé par une prépa PCSI avec comme objectif de m’orienter vers l’ingénierie. Certaines matières de cette prépa ne m’ont pas plu mais je me suis rendue compte que la physique et la chimie étaient deux domaines qui me plaisaient. J’ai donc décidé de suivre une double licence de physique-chimie à la faculté des Sciences de La Réunion et de me diriger vers le métier de professeur de physique-chimie au lycée. La science n’était pas une évidence pour moi mais petite, je voulais être astronaute et bien que ce rêve se soit vu écarté, mon attrait pour la physique-chimie a perduré. J’ai aussi été influencée, durant mon adolescence, par la série télévisée américaine « The big bang theorie » et plus particulièrement par mon ancien prof de physique-chimie du collège, M. Huet, qui a su me faire aimer ces matières par sa pédagogie et sa gentillesse. Cette année (L3), j’ai eu la chance d’obtenir une bourse de la faculté qui m’a permis d’aller faire un stage universitaire à Strasbourg dans l’entreprise Soprema qui est une entreprise française intervenant dans le domaine de l’étanchéité. Dans un de leurs laboratoires, Sopraloop, j’étais chargée de faire des analyses, des découpages d’un plastique spécifique, de recycler des polyols et synthétiser de la mousse utilisée pour l’isolation.

J'aimerais faire passer un message auprès des femmes et des filles,  " Soyez toujours curieuse d’apprendre et donnez-vous les moyens d’accomplir de grandes choses. "