Faculté des Sciences et Technologies (La Réunion): Le mot du doyen
logo-univ
Laboratoires

UFR Sciences et Technologies - Université de La Réunion

2045… un siècle de jours heureux

« Comme Pénélope faisait le jour et défaisait la nuit un grand voile sur son métier en attendant Ulysse, les hommes marquent le temps en voyageant, en explorant la terre, en allant toujours plus loin et en ramenant de contrées lointaines des richesses inconnues et des récits fantastiques ».

Je vous souhaite aussi de marquer le temps et de marquer l’histoire, en explorant nos univers spirituels et physiques, pour mieux élaborer notre société humaine exemplaire rêvée.
J’espère ainsi que votre voyage sera long et particulièrement riche en aventures, riche en péripéties, riche en expériences et en rencontres.
Pendant votre aventure d’étudiant, je vous demande trois choses :

  • imaginer notre monde et le penser,
  • rêver et faire cette Humanité exemplaire,
  • vous engager à relever les défis auxquels sont confrontées nos sociétés en ce début de siècle.

Ne vous laissez pas faire, faites et engagez-vous !

5 siècles après 1492, 5 siècles après le développement des connexions maritimes internationales, 5 siècles après l’extraordinaire innovation de ce vecteur de diffusion rapide de la connaissance, je veux parler du livre d’imprimerie, 5 siècles après la renaissance, notre monde semble vivre à nouveau une époque charnière entre l’époque moderne et une nouvelle ère.
5 siècles après 1492, l’internet society voit le jour et les réseaux mondiaux d’ordinateurs et d’objets connectés accélèrent irrémédiablement le processus de mondialisation.
Aujourd’hui, Internet a profondément modifié nos échanges et nos rapports, internet a permis de foisonner nos connexions, et a activé nos découvertes scientifiques et nos innovations technologiques.
Internet a profondément modifié nos rapports sociaux bouleversant nos comportements et nos regards.
Internet est cette extraordinaire innovation de diffusion massive et instantanée de la connaissance.
Avec Internet, le début de ce 21ème siècle est une nouvelle époque charnière et marque sans doute le début d’une renaissance.

Vous avez ainsi tout à la fois une chance inouïe et une grande responsabilité. Vous êtes nés avec internet, dans ce village global, dans cette période de renaissance pour changer la vie et changer le monde, pour que l’Humanité vive ensemble et fasse ensemble un avenir.

Au quotidien, vous vivez notre avenir commun et vous le savez à présent, chacune de vos actions individuelles aura des conséquences de l’autre côté de la Terre, chacun de vos engagements prendra un sens globalement.

Ainsi, ce qui marque aujourd’hui notre période, 5 siècles après 1492 et plusieurs révolutions sociales, c’est la profonde mutation de notre monde. Mondial, national, régional et local sont désormais enchâssés. Il n’est plus question d’imaginer vivre en pensant être seul au monde.

Les conflits régionaux à nos portes, la situation sociale de Mayotte, l’avenir de l’Archipel des Chagos, les crises au Brésil, en Syrie, en Grèce, en Bolivie, au Venezuela, sur le continent africain, les virus biologiques ou informatiques, les urgences humanitaires font partie de nos existences.

Sur un autre versant, le développement imminent du continent africain, les innovations scientifiques et technologiques, les nanosciences du vivant ou de la robotique, l’inclusion sociale mondiale dans nos sociétés en paix font partie de notre avenir imminent.

Comme le mentionnait déjà l’ancien Président de l’Université d’Hokkaido, Norihito Tambo, comme le précise Edgar Morin, notre conscience nouvelle doit s'accompagner d'une nouvelle « politique de civilisation », pour sortir de cet « âge de fer planétaire ... qui ressemble à la préhistoire de l'esprit humain ».

Voyez, pendant votre voyage d’études, vous devez rêver d’une nouvelle civilisation, imaginer ce monde plus uni, faire notre avenir plus prospère et plus juste pour l’humanité tout entière.

Et comme vous êtes les enfants de notre village global interconnecté, comme vous êtes aussi des passeurs de siècles, vous avez le pouvoir de changer nos organisations, de changer le monde, vous avez le devoir de changer la vie, d’élaborer une nouvelle politique internationale de civilisation.

Cette politique de civilisation fait référence au concept de civilisation universelle introduite par le poète et académicien Léopold Sédar Senghor. Cette politique de civilisation «vise à remettre l’homme au centre de la politique, en tant que fin et moyen, et à promouvoir le bien-vivre au lieu du bien-être».

Cela veut dire que, concrètement, vous devrez vous attacher « à régénérer les cités, à réanimer les solidarités, à susciter ou ressusciter des convivialités, à régénérer l’éducation ».

Cela veut dire que, concrètement, vous devrez vous attacher à écrire un nouvel opus international des « jours heureux », vous devrez vous attacher à écrire un programme d’un conseil international des Nations unies !

Demain, vous aurez ainsi à imaginer des modes d’organisation, de consommation et de production inédits qui nous permettront, d’ici 2050, de vivre à plus de 9 milliards d’hommes dans un village de nations unies dont les ressources naturelles sont limitées, pour réaliser véritablement un développement qui inclut et non qui exclut.
Demain, vous aurez à faire tomber les murs, après celui de Berlin, celui de Cisjordanie, celui du Mexique, ceux de la méditerranée ou de la nouvelle Europe et enfin celui de l’argent.
Demain, vous aurez à faire tomber les systèmes d'accumulation des capitaux insensés, si ravageurs et si meurtriers.

Certes, la situation est complexe, mais nous avons le pouvoir d’appréhender cette complexité. Et si demain le possible devient impossible, quand ce quotidien, celui du possible nous semble impossible à vivre, la sagesse, le bon sens consiste à faire l’impossible et à trouver une voie nouvelle, aussi complexe soit-elle.

Les Nations Unies, la Francophonie, la COI nous indiquent la voie. Nos parents, nos familles, nos communautés, l’école de la République, nos universités sont nos lanternes, ils éclairent notre voie pour mieux approcher les phares et atteindre les ports.

Alors, entretenez ces phares d’espérances et grâce à eux ce sont des immenses défis que vous relèverez parce que vous en avez la trempe, le caractère, la passion et le courage.

Alors, à vous les « filles et fils de ce peuple neuf, mélange de nombreux peuples vieux »,
C’est en pensant aux misérables et aux gens de peu,
C’est en pensant aux déportés et aux migrants,
C’est en pensant aux courageux et aux explorateurs,
C’est en pensant aux rêveurs,
que vous resterez tout à la fois fidèle et rebelle, rebelle au possible et fidèle à l’impossible, et c’est ainsi que demain, nous vaincrons ensemble tous les murs de la honte et nous relèverons ensemble tous les défis.
C’est ainsi que demain, nous porterons en nous le monde que nous voulons, un univers de prose et de poésie et une constellation de connexions nouvelles de l’arbre de vie de l’Humanité.

Je vous demande d’être assez fou pour y croire et dès demain, relevez tous ces défis pour changer la vie et avec le cœur, vivez ensemble l’Humanité, faites ensemble l’Humanité.

Pr Jean-Pierre Chabriat,

Doyen de la Faculté des Sciences et Technologies



June
Mo Tu We Th Fr Sa Su
22 29 30 31 1 2 3 4
23 5 6 7 8 9 10 11
24 12 13 14 15 16 17 18
25 19 20 21 22 23 24 25
26 26 27 28 29 30 1 2